Les différents « niveaux » de l’amour…

Les différents « niveaux » de l’amour…

Quand on dit « aimer », que dit-on ?
Il y a plusieurs « niveaux » dans l’amour. On va l’illustrer par l’image des vélos:

Imaginons 2 personnes (2 séries de ronds des Zones de l’Etre – cf article « se connaître pour mieux s’aimer ») qui se mettent ensemble, pour former un couple. On peut imaginer la forme d’un vélo (ils vont faire route ensemble)

Capture d’écran 2016-01-05 à 19.01.32

Niveau 1: l’attirance

L’attirance sexuelle : elle est de l’ordre de la pulsion (zone du corps, rouge): je vois un bel homme, une belle femme, je le (la) désire. Cette pulsion est le plus souvent éphémère, le désir disparaît quand il est assouvi.

L’attirance affective (zone de l’affectivité, orange). 
Nous avons tous besoin d’être aimé. On peut être attiré par quelqu’un qui nous comble affectivement : il (elle) m’écoute, me comprend, … On est dans l’ordre du « prendre », du recevoir… le don n’entre pas encore en jeu.

Niveau 2: tomber amoureux (zones rouge et orange)

Quand on tombe amoureux n’entrent en jeu que le corps et l’affectivité.

Ex: imaginons que je sois encore une jeune adolescente. Ce matin, pour aller aux cours, j’ai croisé dans le bus un gars superbe. Flash ! J’en tombe amoureuse. En discutant avec lui, je me rends compte qu’en plus d’être vachement beau, il est drôlement sympa. Reflash, affectif cette-fois. Je me ressens amoureuse, sans l’avoir forcément cherché ou prémédité.

Lire la Suite →

Publicités

Bienvenue sur ce blog !

SONY DSC

Bienvenue sur ce blog ! 

Puisque « mieux vaut prévenir que guérir », j’espère que vous y trouverez quelques repères utiles pour réfléchir sereinement et efficacement aux diverses situations que vous avez à vivre…

Les textes proposés sont des extraits d’articles, de chroniques, de livres ou d’émissions que j’ai écrits pour répondre aux questions les plus fréquentes de mes clients.
Si vous souhaitez voir traiter un sujet, n’hésitez pas à m’envoyer votre question à l’adresse:  famille@rcf.be

Bonne route…

Communiquer ? Oui mais …

La communication tient une place centrale dans les relations. Or, nous constatons que malgré notre bonne volonté, nous sommes régulièrement confrontés à des difficultés et des incompréhensions, qui peuvent dégénérer en conflits, plus ou moins graves.

Je voudrais nuancer une idée qui circule selon laquelle si un couple, une famille, ou un groupe ne va pas bien, c’est qu’il y a mauvaise communication, et que pour solutionner les problèmes, il faudrait «simplement » travailler à l’améliorer. Cette affirmation est parfois vraie, mais pas toujours.
En effet, la mauvaise communication peut n’être qu’un des effets d’un mal plus profond. Il est important de réfléchir à la manière de communiquer, mais pas uniquement en termes « techniques». Il reste nécessaire de la replacer dans son contexte et de comprendre les enjeux sous-jacents.

QU’EST-CE QUE LA COMMUNICATION ?

1° constat : il est impossible de ne pas communiquer, car la communication se fait non seulement par des mots (communication verbale) mais aussi par le comportement (communication non-verbale).
Tout comportement « dit » quelque chose. Si je choisis de me taire, ça peut être beaucoup plus « parlant » que des mots ! Mais moins il y a de mots, plus il y a de place pour l’interprétation, et souvent de fausses interprétations.

Exemple: mon enfant vient me dire qu’il a mal à la tête, et, au lieu de répondre, je continue à tourner dans mes casseroles… Pense-t-il que je ne communique pas ? Que va-t-il « entendre » et comprendre ?

Lire la Suite →

Se connaître pour mieux s’aimer

Se connaître soi-même pour mieux aimer

Avant d’essayer de comprendre comment être heureux en couple, il est important de comprendre comment on « fonctionne » soi-même. C’est ce qu’on va essayer de faire à l’aide d’un schéma appelé « zones de l’être ».

Capture d’écran 2015-12-19 à 11.42.12

Ce schéma  permet de mieux comprendre les différentes composantes qui entrent en action dans toute relation. La capacité relationnelle des individus évolue avec le temps pour arriver, à l’âge adulte, à des relations libres et responsables.

Le tout jeune bébé communique principalement par son corps et son affectivité: le corps manifeste par des cris sa faim, sa peur, son inconfort, … ; par le sourire, sa joie ou sa satisfaction. Son affectivité se développe: au début, il aime sa mère peut-être parce qu’elle satisfait ses besoins matériels, mais on sait maintenant que, dès la vie intra-utérine se développe tout un échange affectif. L’enfant aime sa mère, pour elle-même.

Lire la Suite →

Etre heureux en couple: un coup de bol ?

Etre heureux en couple: un coup de bol ?

Pour commencer, nous allons d’abord nous poser une question : si nous regardons au fond de nous, que désirons-nous ?

En fait, nous désirons tous être heureux. Nous cherchons le bonheur. Et nous sentons, plus ou moins confusément, que ce bonheur est lié à l’amour. Nous rêvons de vivre en harmonie avec ceux qui nous entourent, que ce soit au travers de relations d’amitié ou d’amour.
Ce besoin d’aimer et d’être aimé est inscrit très profondément dans tout homme, toute femme et est réellement synonyme de bonheur.

Pourtant, on remarque autour de nous et même en nous, que ce n’est pas si simple d’aimer : que de drames personnels, de couples, de famille ou de société, qui viennent de différents manques d’amour.
L’amour « réussi » n’est pas évident. S’il n’est pas un coup de bol, il ne dépend pas non plus uniquement de nous-mêmes… Si nous comparons le couple à un bateau parti pour un « voyage en haute mer », nous constaterons que ce bateau, quelles que soient les qualités des marins, devra affronter des tempêtes parfois redoutables. Mieux vaut y avoir réfléchi pour savoir comment réagir…

Cette rubrique s’efforcera de donner quelques « clés » pour mieux naviguer… pour comprendre ce qui « aide » l’amour à se fortifier et à grandir…

Nous commencerons notre réflexion par un 1° point: se connaître soi-même pour mieux aimer.

Etape 1: Cerner la nature de la crise

Etape 1: cerner la nature de la crise

« La pierre qui est visible ne peut plus abîmer la houe. »(1)

Qu’est-ce qu’une crise ? C’est un état de tension lié à des changements, survenant dans un système en « bonne santé ». Un système qui va bien n’est pas celui qui n’a pas de crise mais celui qui est capable de les résoudre. Lire la Suite →

Autorité et amour: inconciliables ?

Nous avons parfois un peu peur de l’autorité.
En thérapie familiale, la question de la légitimité de l’autorité est posée régulièrement… Qu’en est-il ?
Quelques questions pour guider notre réflexion…

Quand je fais preuve d’autorité avec mon fils, Théo, 5 ans, j’ai peur qu’il ne se sente plus aimé…

L’autorité n’exige pas que nous soyons fâchés, que nous parlions fort, que nous soyons autoritaires ou désagréables. Etre ferme n’annule pas l’affection. Etre ferme, c’est poser clairement des limites et veiller à ce qu’elles soient respectées. Ce qui peut être fait avec le sourire. Nous pouvons aussi dire à notre enfant que nous l’aimons, même dans les situations plus tendues : il y a une sorte de croyance qui nous ferait penser que l’amour exclut les tensions et les différences de points de vue. Eh non ! L’amour, c’est la capacité de garder un lien affectif solide, par delà les oppositions. Un enfant, même petit, peut le comprendre.
Méfions-nous de la main leste. A ce moment là, on n’exerce pas l’autorité, on se défoule. Et là, effectivement, l’enfant peut se sentir en danger…

Lire la Suite →

Discerner, ce n’est pas toujours facile…

 

Discerner, ce n’est pas toujours facile…

Je suis consultée de plus en plus souvent par des personnes en difficulté professionnelle, cherchant à voir clair dans leur situation avant de prendre des décisions majeures.
Souvent, elles travaillent dans des systèmes devenus « douteux »: il n’y a pas forcément de « grosse magouille » comme le « logiciel fraudeur » de chez VW ou le scandale « à la FIFA »; Il n’y a pas mort d’homme…
Juste « quelques manoeuvres » contraires à la vérité, à la loi, à la déontologie, aux droits des membres, …

Lire la Suite →

En quoi consiste le travail de thérapeute familial ?

Cet article est le résumé d’une émission sur RCF, « Questions de famille » 

Pourriez-vous nous dire en quelques mots en quoi consiste le travail de thérapeute familial ?

Je reçois des couples ou des familles qui sont bloquées dans une difficulté ou une souffrance. Ce n’est pas toujours grave, mais leurs manières habituelles de régler leurs problèmes ne fonctionnent plus et fait que l’un ou plusieurs membres de la famille se sentent mal. Parfois aussi, les tensions sont telles qu’il n’y a plus moyen de se parler paisiblement ou de façon contructive. J’interviens non pas parce que je connaitrais la solution, mais parce que, n’étant pas prise dans la tempête affective, je peux voir les choses autrement, avec moins de douleur, ce qui permet de repérer des nouvelles pistes pour évoluer plus paisiblement.

Aujourd’hui, on parle plutôt des familles ; celles-ci peuvent avoir des configurations très différentes : (familles nucléaires, monoparentales,  recomposées…) Toutes ces situations peuvent-elles rencontrées ?

Lire la Suite →

L’enfant a besoin de se sentir aimé. Oui mais encore ?

L’enfant a besoin de se sentir aimé

Tout le monde sait qu’un enfant est très sensible à l’amour qu’on lui porte. Mais ce n’est pas parce que les parents aiment leur enfant que ce dernier perçoit qu’il est aimé, comme le montrent les questions suivantes :

Notre second fils se sent mal-aimé, comment le convaincre du contraire ?

Lire la Suite →