Archives de Catégorie: Vivre ensemble

Magouilles et compagnie

Par le travail, nous participons tous, là où nous sommes, à l’amélioration de notre « maison commune », la planète terre. Nous gagnons notre vie, certes, mais nous développons aussi nos talents… Quand le climat est sain et positif, c’est épanouissant, enthousiasmant…

Mais les médias nous rapportent régulièrement des situations de « magouilles » et de plus en plus de personnes consultent pour des difficultés liées à leur vie professionnelle: comment se positionner en conscience face à des fonctionnements troubles ? Comment réagir ?

Lire la Suite →

Publicités

Des jeux pour faire pétiller l’amour dans la famille

Forte de son expérience de conseillère conjugale, Raphaëlle de Foucauld a mis au point un jeu pour permettre aux couples d’approfondir leur amour, dans la joie. Il s’agit d’un jeu de cartes « 2 minutes mon amour ». Simple, facile, amusant. Comment ça fonctionne ? C’est tout simple: il suffit de tirer un carte, de lire la question et de répondre… en 2 minutes. Par exemple: « nous imaginons la plus belle chose qui pourrait nous arriver… » ; ou « je te dis pourquoi tu es unique à mes yeux… »
Le jeu existe aussi pour  les familles : « 2 minutes papa ». (Le titre peut prêter à confusion: le jeu concerne bien toute la famille, pas uniquement les pères 🙂 )

Ces jeux donnent des vitamines aux couples qui vont bien, mais peuvent aussi aider ceux qui traversent des crises plus ou moins graves.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à écouter les deux émissions  « Questions de famille » (RCF) où Raphaëlle de Foucauld a accepté de répondre à nos questions.

https://rcf.fr/vie-quotidienne/psychologie/2-minutes-mon-amour-le-jeu-de-cartes-pour-couple

https://rcf.fr/vie-quotidienne/psychologie/2-minutes-papa-le-jeu-de-cartes-pour-la-famille

Bon amusement !

Sagesse d’enfant ?

Quand la punition devrait aller de pair avec la consolation…

Nestor, 5 ans, a fait une grosse bêtise. Ses parents savent que c’est lui, les indices sont indiscutables. Mais il commence par accuser sa soeur…
Sa Maman essaie de lui faire entendre raison. Mais non, il persiste et signe: c’est sa soeur, un point c’est tout.

Sa Maman lui demande: mais pourquoi tu ne me dis pas la vérité alors que je sais très bien que ce n’est pas ta soeur ?

Nestor: J’ai trop peur que tu sois fâchée !

Maman: est-ce grave que je sois fâchée ? D’après toi, comment devraient faire les parents alors, pour montrer aux enfants qu’on ne peut pas faire n’importe quoi ?

Nestor: Ils devraient les consoler: parce que, quand on fait une bêtise, on est déjà très triste … On sait que ce n’est pas bien.

Lire la Suite →

Jargon psy: comment s’y retrouver ?

Tout le monde aujourd’hui connaît les mots typiques de la psychologie: inconscient, mécanismes de défense, refoulement, déni, dépression, etc… Nous avons parfois tendance à les « coller » à des situations que nous voyons en nous ou autour de nous. Parfois, à tort…

Pour comprendre notre fonctionnement intérieur, et celui d’autrui, il est important de tenir compte, au minimum, de 3 réalités:

  1. Le cerveau;
  2. Notre équilibre physiologique (hormones et autres substances indispensables à notre bon fonctionnement);
  3. La vie psychique.

Il est impossible de dissocier la dimension physique de la dimension psychique.

Par exemple, on sait que l’hypothyroïdie (trop peu d’hormones thyroïdiennes), joue sur l’humeur. Les personnes atteintes du cancer de la thyroïde peuvent dès lors avoir une sorte de dépression, liée, certes, à l’angoisse de la maladie, mais aussi simplement parce que leurs hormones de substitution sont mal dosées… Dans ce cas, une thérapie ne servira pas à grand chose… La première chose à faire est de prendre des mesures médicales.

Le cerveau

Le cerveau est un « organe » constitué de milliards de neurones, connectés entre eux;

Il est divisé en deux hémisphères, qui bien qu’identiques en apparence, n’ont pas la même fonction.

On décrit l’hémisphère gauche comme étant l’hémisphère du rationnel, où se trouvent la zone du langage, les capacités d’abstraction et d’analyse.
L’hémisphère droit serait le lieu de la pensée irrationnelle et non verbale, avec tout ce qui touche à l’intuition, la relation, l’imaginaire, l’art…

Une éducation équilibrée passe par un respect du fonctionnement global des 2 hémisphères, en veillant à ce que l’enfant puisse développer toutes ses capacités;
Donner l’exclusivité à l’hémisphère rationnel le prive d’une part de sa créativité, de sa spontanéité et de son affectivité;
Privilégier le droit, c’est rendre plus difficile l’adaptation, car alors, l’enfant ne développe pas suffisamment ses capacités d’analyse du réel et reste à la merci de ses émotions et de ses désirs incontrôlés;

L’idée de développement nous permet d’approcher 2 autres notions: le tempérament et la personnalité.

Lire la Suite →

Communiquer ? Oui mais …

La communication tient une place centrale dans les relations. Or, nous constatons que malgré notre bonne volonté, nous sommes régulièrement confrontés à des difficultés et des incompréhensions, qui peuvent dégénérer en conflits, plus ou moins graves.

Je voudrais nuancer une idée qui circule selon laquelle si un couple, une famille, ou un groupe ne va pas bien, c’est qu’il y a mauvaise communication, et que pour solutionner les problèmes, il faudrait «simplement » travailler à l’améliorer. Cette affirmation est parfois vraie, mais pas toujours.
En effet, la mauvaise communication peut n’être qu’un des effets d’un mal plus profond. Il est important de réfléchir à la manière de communiquer, mais pas uniquement en termes « techniques». Il reste nécessaire de la replacer dans son contexte et de comprendre les enjeux sous-jacents.

QU’EST-CE QUE LA COMMUNICATION ?

1° constat : il est impossible de ne pas communiquer, car la communication se fait non seulement par des mots (communication verbale) mais aussi par le comportement (communication non-verbale).
Tout comportement « dit » quelque chose. Si je choisis de me taire, ça peut être beaucoup plus « parlant » que des mots ! Mais moins il y a de mots, plus il y a de place pour l’interprétation, et souvent de fausses interprétations.

Exemple: mon enfant vient me dire qu’il a mal à la tête, et, au lieu de répondre, je continue à tourner dans mes casseroles… Pense-t-il que je ne communique pas ? Que va-t-il « entendre » et comprendre ?

Lire la Suite →

Se connaître pour mieux s’aimer

Se connaître soi-même pour mieux aimer

Avant d’essayer de comprendre comment être heureux en couple, il est important de comprendre comment on « fonctionne » soi-même. C’est ce qu’on va essayer de faire à l’aide d’un schéma appelé « zones de l’être ».

Capture d’écran 2015-12-19 à 11.42.12

Ce schéma  permet de mieux comprendre les différentes composantes qui entrent en action dans toute relation. La capacité relationnelle des individus évolue avec le temps pour arriver, à l’âge adulte, à des relations libres et responsables.

Le tout jeune bébé communique principalement par son corps et son affectivité: le corps manifeste par des cris sa faim, sa peur, son inconfort, … ; par le sourire, sa joie ou sa satisfaction. Son affectivité se développe: au début, il aime sa mère peut-être parce qu’elle satisfait ses besoins matériels, mais on sait maintenant que, dès la vie intra-utérine se développe tout un échange affectif. L’enfant aime sa mère, pour elle-même.

Lire la Suite →

Discerner, ce n’est pas toujours facile…

 

Discerner, ce n’est pas toujours facile…

Je suis consultée de plus en plus souvent par des personnes en difficulté professionnelle, cherchant à voir clair dans leur situation avant de prendre des décisions majeures.
Souvent, elles travaillent dans des systèmes devenus « douteux »: il n’y a pas forcément de « grosse magouille » comme le « logiciel fraudeur » de chez VW ou le scandale « à la FIFA »; Il n’y a pas mort d’homme…
Juste « quelques manoeuvres » contraires à la vérité, à la loi, à la déontologie, aux droits des membres, …

Lire la Suite →