Et si l’amour passait par…

Comment savoir ce qui peut aider le couple à se fortifier, pour qu’il soit solide, mais surtout, épanouissant ?

S’il y a énormément de raisons qui peuvent expliquer un échec, on retrouve quelques caractéristiques « essentielles » chez les couples heureux.

1. La majorité des couples heureux ont compris, consciemment ou non, la différence entre aimer et être amoureux. (cf article sur « se connaitre… »)
Ils ont compris que l’amour était plus qu’une attirance, même réciproque et même très intense. Ils ont « interrogé » toutes les « zones de leur être » avant de s’engager dans la relation.

On constate chez beaucoup que le couple n’a pas vraiment été décidé mais s’est plutôt formé suite à une succession d’événements qui ont conduit les amoureux à se retrouver finalement sous le même toit : on tombe amoureux, on sort ensemble, on passe une nuit ensemble, puis plusieurs, puis l’un amène dans le logement de l’autre sa brosse à dent, des vêtements de rechange… pour finalement s’installer définitivement. Nous voyons en consultation ceux qui, un jour, se disent : « c’était bien, mais maintenant, ça l’est moins, on fait quoi ? »

2. Ils ont trouvé un équilibre entre leur projet commun et leurs projets personnels.

1 + 1 = 3 : toi, moi, nous.

Tu restes toi, je reste moi, nous devenons un « nous ». Notre « bateau-couple » navigue avec nos barques personnelles…

3 « embarcations » à emmener sur l’océan de la vie. Vont-elles dans la même direction ?

Le projet personnel, c’est la réponse à la question: que vais-je faire de ma vie ? Quelles sont mes aspirations profondes, mes priorités, quelle est ma vocation ?
Nous sommes très amoureux. Fort bien. Mais nos projets personnels sont-ils compatibles ? Pouvons-nous construire une histoire commune, sans nous renier nous-mêmes ?

Le projet commun, c’est « l’orientation générale », le « cap » que les conjoints donnent à leur vie de couple, c’est l’histoire qu’ils ont envie de vivre ensemble. Ce projet les unit, les motive, les enthousiasme, leur rappelle tous les espoirs nés de leur rencontre. Il les inscrit dans la durée: à deux, ils vont écrire une histoire formidable, chacun s’en sentant responsable.

Si l’un veut vivre dans un cabane au fond d’un bois, alors que l’autre rêve d’un palace en ville, ça risque de coincer…

Certains couples actuels ne sont-ils pas un simple assemblage de deux individus, unis par le seul désir ? Ils vivent côte à côte, mais avec des vies bien distinctes et quelques points de rencontre qui permettent de ne pas se sentir tout à fait tout seul. Leur couple s’inscrit dans le présent, le futur n’est pas envisagé puisqu’on ne sait pas encore si on aura encore envie d’être ensemble, plus tard….

3. L’engagement

L’amour a besoin de la force de l’engagement, qui est volonté explicite et formelle de passer au-dessus des obstacles que tout couple rencontre tôt ou tard sur son parcours.

Associer « aimer » et « volonté d’aimer ». Deux notions apparemment contradictoires: que reste-t-il de l’amour quand il est le fruit d’une volonté, sous-entendu contraignante ?
 En réalité, la volonté d’aimer n’est pas une contrainte mais un moteur puissant qui pousse chaque conjoint à dépasser ses propres limites, à dépasser les limites de l’autre, pour retrouver ce que chacun a de meilleur et le faire fructifier.

L’engagement ne garantit pas le succès de la relation. Mais il y contribue fortement: il est garant de la constance, de la stabilité, du désir de réussir, nécessaires pour évoluer vers plus de maturité, vers un plus grand amour. Pourquoi ?

Prenons 2 couples, tout à fait supers et sympas, fous amoureux. L’un s’engage (X), l’autre pas (Y). Voilà ce qui se passe…

Capture d’écran 2016-01-19 à 21.38.28

Normalement, le bonheur du couple grandit au fil du temps, avec des périodes plus « creuses », nées des difficultés liées aux personnes elles-mêmes ou aux événements extérieurs.

Pour les couples engagés, la difficulté devient un obstacle à dépasser : on a tout intérêt à le faire, sinon on va traîner ce problème pendant 60 ans !! Ca prendra +/- de temps, ce sera +/- difficile, mais les conjoints veulent y arriver pour que leur couple (prévu pour être définitif !) reste épanouissant.

Pour les cohabitants, la difficulté devient un doute. « Et si je m’étais trompé(e) ? Je n’avais pas remarqué tel défaut ou telle faiblesse au début, ai-je raison de vouloir continuer ? » Comme la relation est globalement satisfaisante, on reste ensemble… tout en retardant la date d’un engagement éventuel. Les difficultés, inévitables dans toute vie de couple, s’accumulent, et, au lieu d’être « soignées », augmentent le doute, qui pompe une énergie folle aux partenaires, et finit par détruire la qualité de leur relation. Ils peuvent finir par se séparer en disant : « Ouf ! on n’était pas marié… ».

Ce n’est donc pas la qualité des personnes qui est en cause, ni l’intensité de leurs sentiments, c’est le « mode d’emploi » du couple qui est erroné : sans engagement, le couple a un mal fou à dépasser ses limites.

4. La communication

Il y a tant à dire sur la question… Elle est verbale et non verbale (cf article sur la communication) mais aussi physique: l’amour s’exprime par le corps.

Les questions touchant au corps et à la sexualité sont nombreuses. Poussés par des « images » glanées ça et là, de nombreux couples ne se font pas assez confiance pour construire, à deux, et selon ce qu’ils sont, une sexualité épanouie. Ils s’efforcent de correspondre à des «modèles», se comparent aux « statistiques », et en oublient leur spontanéité. Chaque personne est différente, et sa sexualité sera vécue en fonction de ce qu’elle est, et pas en fonction de « modèles ».

Ex : La majorité des gens aiment les pralines. Y a-t-il une « norme » à suivre ? Non. Il y a des gens qui les adorent, d’autres moins ; Nous sommes différents, pour tout et en tout. Pourquoi devrions-nous être tous semblables par rapport à la sexualité ?

Beaucoup de couples consultent parce que leur vie sexuelle ne correspond pas à ce qu’ils croient qu’elle devrait être. Ils cherchent à correspondre à ce qu’ils imaginent être une norme universelle… Et perdent parfois beaucoup d’énergie à chercher quelque chose qu’ils risquent de ne jamais trouver, parce que ne correspondant pas à ce qu’ils sont !
La bonne question est celle-ci: comment avancer ensemble dans NOTRE sexualité, pour que nous en soyons heureux, tous les deux ?
Faites-vous confiance. Votre sexualité vous appartient, elle est un magnifique moyen d’exprimer votre amour, en tenant compte de ce que vous êtes.

5. La confiance

La confiance, en soi, en l’autre,  est nécessaire à tout ce qui précède.
N’est-ce pas folie de tenter l’aventure de l’amour alors qu’il restera toujours une part de mystère et d’imprévu dans la personnalité de son conjoint ?
N’est-ce pas folie d’investir dans la durée quand nul ne peut prévoir ce que réserve l’avenir ?
Folie, oui. Mais ici intervient la confiance : les relations humaines ne sont pas seulement affaire de connaissance ou de raison, mais aussi acte de foi.
Sans la foi en l’autre, on n’ose pas s’engager, parler en vérité, se donner.

Si la confiance permet tous les paris les plus fous, son absence paralyse. On rencontre de plus en plus de jeunes et moins jeunes, définitivement marqués par un échec amoureux. Ils n’osent plus «y croire» et décident de ne plus s’investir dans une histoire d’amour. Ils préfèrent multiplier les conquêtes, délibérément sans lendemain. Ça fait moins mal, quand ça finit … Mais ça ne rend pas forcément heureux non plus …
La confiance, ingrédient essentiel de l’amour et tellement fragile …

Questions à se poser:

  • Suis-je au clair avec ce que je veux faire de ma vie ?
  • Puis-je le partager avec toi ?
  • Quel est notre projet commun ? Que voulons-nous vivre, aujourd’hui, demain, dans 20 ans ?
  • Pouvons-nous parler de tout, y compris de notre sexualité ?
  • Sommes-nous en confiance ?

Prochain article: remplir nos « réservoirs affectifs ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :