Discerner, ce n’est pas toujours facile…

 

Discerner, ce n’est pas toujours facile…

Je suis consultée de plus en plus souvent par des personnes en difficulté professionnelle, cherchant à voir clair dans leur situation avant de prendre des décisions majeures.
Souvent, elles travaillent dans des systèmes devenus « douteux »: il n’y a pas forcément de « grosse magouille » comme le « logiciel fraudeur » de chez VW ou le scandale « à la FIFA »; Il n’y a pas mort d’homme…
Juste « quelques manoeuvres » contraires à la vérité, à la loi, à la déontologie, aux droits des membres, …

Certes, gouverner n’est pas simple. La réalité économique actuelle apporte son lot de contraintes, qui pèsent parfois lourdement sur les stratégies à mettre en place. Les décisions peuvent ne pas faire l’unanimité. Les désaccords, les conflits d’idées ou de personnes, les confrontations font partie de la vie professionnelle et peuvent empoisonner une ambiance…

Tout est-il acceptable pour autant ? Si les initiatives, les évolutions et les changements montrent la vitalité d’une société, ne deviennent-ils pas préoccupants quand ils se font, par des manoeuvres subtiles, à l’insu de ceux à qui il revient d’en décider ? A l’insu du CA et des membres cotisants ?

Peut-on percevoir nettement quand la machine se grippe ?
Quelles différences y a-t-il entre discrétion, dissimulation et mensonges ? Erreur juridique et fraude délibérée ? Evolution du discours et manipulation ? Critiques justifiées et diffamation ?
Quand réagir et comment ?

Y a-t-il des valeurs à respecter inconditionnellement, quel que soit le prix à payer ? Les réflexions sur les codes de bonne conduite sont finalement assez théoriques et abstraites tant qu’elles ne sont pas confrontées à un contexte réel. Néanmoins, il reste difficile d’analyser objectivement une situation vécue, car aux faits s’ajoutent une foule de sentiments et ressentis subjectifs.

En ne réfléchissant qu’à partir de « belles et grandes dérives », dans des grosses boîtes menées par des super patrons, on peut en arriver à se persuader que les problèmes nous sont extérieurs et lointains. Ne sommes-nous pas invités à nous sentir tous concernés par ce qui se passe dans nos cercles proches, là où nous pouvons agir ?

Suite à un énième scandale, un article dans le quotidien « La Libre Belgique » pointe l’urgence de la droiture:
« Un peu partout sur la planète, la classe politique est déconsidérée. Au point qu’il devient presque angélique de croire qu’un politicien puisse être sérieux, désintéressé et soucieux exclusivement du bien public. A qui et à quoi la faute ? Peut-être essentiellement à tout ce qui est ressenti comme un manque de droiture. La relation entre le citoyen et le politicien se construit ou se déconstruit au fil des jours. La confiance naît d’une longue cohabitation avec l’honnêteté et la vérité ; Pour réhabiliter le milieu, tous les partis y gagneront à rechercher avant tout des femmes et des hommes qui n’ont qu’une parole. »

Manque de droiture: tout est là. La confiance que l’on accorde à ceux qui nous dirigent, qu’ils soient politiciens ou responsables d’association, est fragile, et pourtant indispensable pour organiser un bon « vivre ensemble ». Une fois blessée, la crédibilité est difficile à restaurer.
La vie professionnelle devient pénible quand l’honnêteté et le souci du Bien Commun ne sont plus au rendez-vous.

Nous allons tenter de voir, dans cette rubrique, quelques repères permettant un meilleur discernement. Ils seront illustrés par des faits réels – non issus de mon travail de thérapeute, afin de ne pas enfreindre le secret professionnel:-)

Publicités

Une Réponse

  1. Vous écrivez: Manque de droiture, tout est là. Mais comment en est on arrivé là ? Comment en sortir ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :